Dès aujourd'hui, Dites au revoir au Chômage!

01 Économiste de l’agriculture

La Banque Mondiale recrute 01 Économiste de l’agriculture

  • Expérience: 5 ans
  • Expire le: 26-10-2018
  • Niveau d’études: Bac + 5 ou plus

Banque Mondiale

Cotonou, Bénin
Banque et Assurances Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement
Économiste de l’agriculture
Emploi #: req752
Organisation: Banque mondiale
Secteur: Agriculture
Qualité: GF
Durée du terme:  3 ans 0 mois
Type de recrutement: Recrutement local
Emplacement: Cotonou, Bénin
Langue (s) requise (s): Français anglais
Langue (s) préférée (s):
Date de clôture: 10/26/2018 (MM / JJ / AAAA) à 23h59 UTC
La description:
Fondé en 1944, le GBM est l’une des plus grandes sources de financement et de connaissances au monde pour les solutions de développement. Au cours de l’exercice 2017, le GBM a engagé 59 milliards USD de prêts, dons, participations et garanties à ses membres et aux entreprises privées, dont 19 milliards USD de financement concessionnel à ses membres les plus pauvres. Il est régi par 188 pays membres et fournit des services sur 120 bureaux avec près de 15 000 employés répartis dans le monde. Pour plus d’informations, s’il vous plaît visitezwww.worldbank.org .
L’agriculture est une voie essentielle pour atteindre le double objectif du Groupe de la Banque mondiale: éliminer l’extrême pauvreté d’ici 2030 et promouvoir une prospérité partagée. La production alimentaire doit augmenter d’au moins 35% pour répondre aux besoins de la population mondiale croissante. Il est donc impossible de mettre fin à l’extrême pauvreté et de favoriser une prospérité partagée sans des investissements plus importants et de meilleure qualité dans l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition. Pour relever les défis actuels du programme alimentaire et agricole, il faudra des avancées majeures en matière d’innovation agricole et d’agriculture intelligente face au climat, d’efficacité des systèmes de production et de distribution alimentaires, de promotion de pratiques de production durables sur les plans environnemental et social, de renforcement des politiques et des institutions agricoles, du soutien des chaînes de valeur agroalimentaires action des secteurs privé et public.
Afin de contribuer à la réalisation de ce double objectif, l’objectif stratégique du Partenariat pour l’agriculture, tel qu’il ressort du Plan d’action pour l’agriculture, est d’aider les pays clients sur les questions susmentionnées. Notre programme de travail actuel (plus de 150 opérations) consiste en un dialogue politique, des investissements et la création de partenariats dans le monde entier visant à (i) augmenter la productivité agricole, (ii) à relier les agriculteurs aux marchés et à renforcer les chaînes de valeur, (iii) à soutenir les régions rurales. revenus non agricoles, (iv) réduire les risques, la vulnérabilité et les inégalités entre les sexes, et (v) améliorer les services environnementaux et la durabilité.
Le GP Agriculture est dirigé par un directeur principal, qui assume la responsabilité générale du GP. Le directeur principal est assisté de deux administrateurs, qui exercent les fonctions de chef de l’exploitation de la pratique. L’équipe de gestion du GP Agriculture, qui est le groupe qui dirige et gère le GP, est composée des directeurs susmentionnés et de neuf responsables de la pratique de l’agriculture, qui gèrent environ 280 personnes travaillant pour l’agriculture dans les six régions et les programmes mondiaux.   Environ un tiers du personnel travaille dans les bureaux de pays.
Le GP Agriculture travaille avec et dans plusieurs secteurs, reconnaissant le fait que les résultats de l’agriculture dépendent souvent d’actions qui ne relèvent pas de la pratique, et qu’il contribue activement au travail géré par d’autres pratiques globales.    Par conséquent, une capacité à travailler au-delà des frontières du GP, à forger des coalitions et à influencer des solutions multi-pratiques est essentielle pour atteindre les objectifs majeurs d’amélioration des résultats de l’agriculture.
Au Bénin, l’agriculture représente environ 32% du PIB. L’agriculture reste le secteur le plus important pour l’emploi et les moyens de subsistance, fournissant environ 70% des emplois. La croissance du secteur agricole au Bénin a été en moyenne d’environ 4% ces dernières années, nettement inférieur au taux de croissance cible de 6%, objectif du Programme détaillé de développement agricole (PDDAA) de l’Union africaine. Toutefois, l’agriculture reste le secteur qui présente le plus fort potentiel de croissance et de création d’emplois. Le programme cadre de partenariat avec le pays (PCF) récemment approuvé par la Banque propose de déployer une gamme d’instruments du GBM pour aider le gouvernement à atteindre son objectif de transformer l’agriculture d’une agriculture à faible productivité basée principalement sur la subsistance afin de réaliser son potentiel de croissance forte et davantage orientée vers l’exportation une production qui contribue beaucoup plus qu’actuellement à la croissance économique globale et crée de nouveaux emplois pour une main-d’œuvre en croissance rapide. La Banque fournit également une assistance au Bénin par le biais d’un dialogue politique.
Fonctions et responsabilités:
La principale responsabilité de l’économiste agricole sera de contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre du programme de travail du GP Agriculture au Bénin.
L’économiste agricole rend compte au responsable des pratiques en charge de l’Afrique de l’Ouest, basé au siège de la Banque mondiale à Washington, DC, et l’assiste dans l’exécution du programme de travail, l’assurance de la qualité, l’interaction avec les clients internes et externes. , y compris le gouvernement et le secteur privé, et les partenariats stratégiques.
En outre, l’économiste agricole travaillera sous la supervision régulière du responsable de pays, basé à Cotonou.
En particulier, l’économiste agricole:
• Contribuer en tant que membre essentiel de l’équipe à la préparation et à la mise en œuvre d’opérations sélectionnées, à la fois agricoles et multisectorielles, ainsi que de celles dirigées par d’autres praticiens (par exemple, les OPH) assurant la qualité à toutes les étapes du cycle du projet;
• servir de point de contact pour la liaison avec les homologues clés et les autres partenaires des collègues travaillant avec le programme Bénin, en leur fournissant des conseils et un soutien en fonction des besoins;
• Travailler avec les chefs de programme et le personnel du GP Agriculture et d’autres GP concernés pour identifier les opportunités de résolution des problèmes agricoles au Bénin dans le cadre du diagnostic systématique par pays, du cadre de partenariat avec le pays, du dialogue sur les politiques par pays, des opérations d’investissement sectoriel et des opérations d’appui budgétaire. et d’autres projets multisectoriels;
• se tenir au courant des développements pertinents pour le secteur agroalimentaire du Bénin et les communiquer efficacement à l’équipe de pays;
• Identifier les opportunités innovantes ou les moyens de répondre aux besoins existants dans le secteur agroalimentaire;
• Restez au courant des principaux travaux analytiques pertinents de la profession. Participer aux travaux d’analyse stratégique au Bénin et / ou au niveau sous-régional et travailler avec des équipes engagées dans des travaux d’analyse pertinents pour le programme de travail du GP Agriculture au Bénin;
• Représenter la Banque mondiale dans des forums impliquant la communauté des partenaires de développement.Fournir un soutien, explicite ou implicite, aux travaux des partenaires de développement du secteur;
• Au besoin, représenter la direction de la Banque mondiale et du GP de l’agriculture lors d’événements à vocation sectorielle qui se déroulent sur le terrain;
• Développer des relations et des partenariats solides, notamment avec la Société financière internationale, sur les questions opérationnelles et le dialogue sur les politiques;
• Travailler avec d’autres pratiques globales pour représenter les problèmes spécifiques du Bénin dans les stratégies régionales et d’entreprise;
• Initier et maintenir un haut niveau et une qualité d’engagement et de dialogue avec les principales parties prenantes, y compris le gouvernement, la société civile, le secteur privé et le monde de la recherche / universitaire sur les questions stratégiques et stratégiques concernant le secteur agroalimentaire au Bénin;
Le candidat sélectionné relèvera du responsable de la pratique pour l’agriculture en Afrique de l’Ouest du GP d’agriculture. Il / elle collaborera étroitement avec l’Unité de gestion de pays de l’AFMBJ et avec le responsable du programme de développement durable pour AFCF2.
Les critères de sélection:
• maîtrise, MBA ou doctorat en économie agricole, en économie ou dans une discipline pertinente;
• Au moins cinq ans d’expérience sur les questions de développement agricole (trois ans si doctorat);
• Solides compétences techniques et analytiques dans les domaines pertinents pour l’agriculture;
• Une connaissance du contexte institutionnel du développement agricole africain serait un avantage;
• Esprit d’équipe capable de fonctionner dans un environnement rapide, multisectoriel et multiculturel;
• Excellentes compétences interpersonnelles, en résolution de problèmes et en équipe, permettant de trouver des solutions équilibrées, pragmatiques et réalisables, y compris dans un contexte multidisciplinaire;
• Niveau élevé d’énergie, capacité à travailler sous pression et volonté de voyager et de travailler dans des conditions difficiles;
• Excellentes aptitudes à la communication écrite et orale en anglais et en français, y compris la capacité de présenter des problèmes complexes à la direction de la Banque mondiale et aux hauts représentants du gouvernement, ainsi qu’à des publics non spécialisés.
Compétences:
• Connaissance et expérience dans le domaine du développement – transforme les connaissances techniques et transnationales en applications pratiques et en contributions aux stratégies de pays et de secteur; interagit avec les clients au niveau politique.
• Compétences en dialogue politique – Prévoir les besoins et les demandes sur le terrain et mener des discussions indépendantes sur les politiques avec des représentants du gouvernement et des partenaires non gouvernementaux.
• Compétences d’intégration – Comprend les domaines intersectoriels pertinents et la manière dont ils sont interdépendants. capable d’entreprendre des travaux intersectoriels dans le cadre d’opérations de prêt et hors prêt.
• Economie agricole – Compréhension approfondie des concepts utilisés en économie agricole, avec une expérience significative.
• Politique, stratégie et institutions agricoles – Bonne compréhension des politiques, stratégies, institutions et réglementations agricoles.
• Conception de projets pour l’impact et la durabilité – Contribue à la conception de projets et de programmes basés sur une compréhension du contexte du pays et du secteur.
• Dialogue sectoriel – Capable de dialoguer avec le client, notamment sur des questions complexes, en s’appuyant sur une solide compréhension du secteur.
• Orientation client – Maintient la relation client face aux demandes ou aux orientations contradictoires et fournit des conseils et des solutions fondés sur des preuves factuelles, basés sur un diagnostic et des connaissances solides.
• Stimuler pour obtenir des résultats – Identifie les ressources nécessaires pour obtenir des résultats impliquant plusieurs parties prenantes et trouve des solutions aux obstacles qui affectent les produits livrables clés.
• Travail d’équipe (collaboration) et inclusion – Fait preuve de leadership pour garantir que l’équipe reste organisée et ciblée, et recherche activement et examine diverses idées et approches.
• Connaissances, apprentissage et communication – Encourage le partage des meilleures pratiques, des tendances, des connaissances et des leçons apprises au sein des unités, avec les clients et les partenaires, en articulant les idées verbalement et par écrit de manière claire et convaincante pour des publics de niveaux variés.
• Jugement des entreprises et prise de décision analytique – Recueille les contributions, évalue les risques, considère l’impact et articule les avantages des décisions pour les parties prenantes internes et externes à long terme.
Le Groupe de la Banque mondiale valorise la diversité et encourage tous les candidats qualifiés ressortissants des pays membres du Groupe à poser leur candidature, sans distinction de sexe, d’identité de genre, de religion, de race, d’ethnie, d’orientation sexuelle ou de handicap. Les ressortissants d’Afrique subsaharienne, des Caraïbes et les candidates sont vivement encouragés à postuler.

Plus d'Information

Seuls les candidats peuvent postuler pour ce poste.

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager cet emploi
Informations Entreprise
  • Total Jobs: 1 Jobs
  • Toute l'adresse Benin
  • Adresse de l'Entreprise BENIN
Connect with us
Contactez nous
https://www.senoujob.com/wp-content/themes/noo-jobmonster/framework/functions/noo-captcha.php?code=9daa2
Vous acceptez nos conditions d'utilisation